L’art au service du développement des enfants

painting-911804_1920

Les enfants adorent créer, ce n’est pas un secret ! Le dessin occupe une grande partie de leur temps libre. Au-delà du plaisir procuré, cette activité a beaucoup d’avantages pour le développement des plus jeunes.

Le bénéfice émotionnel

Un jour, Albert Einstein a dit : “Je suis suffisamment artiste pour dessiner librement selon mon inspiration. L’imagination est plus importante que la connaissance. La connaissance est limitée ; l’imagination soutient le monde.” L’art propulse l’imagination de l’enfant, et sans cette précieuse ressource, l’humanité perdrait beaucoup.

En créant, l’enfant se réalise. Cet acte lui permet de trouver la confiance et l’estime de soi. On peut aussi relier cela au concept du flux proposé par le psychologue, Mihály Csíkszentmihályi.
Application liéeZen Studio Zen Studio on iTunes Zen Studio on GooglePlay
La réalisation d’une oeuvre apporte un défi d’un niveau raisonnable. Selon M. Csíkszentmihályi, les enfants se réalisent dans ce genre de challenge qui les satisfait.

Les bénéfices sur l’enfant en général

Dans son livre Arts Education for the Development of the Whole Child, le Dr. Rena Uptis de l’Université du Queens met en valeur le lien entre les pratiques artistiques et la réussite dans les matières académiques. C’est aussi un bon moyen d’éviter les décrochages scolaires.

Le rapport entre l’art et la metacognition

La metacognition évoque la capacité de l’humain à analyser sa pensée. La maîtrise de soi est primordiale chez l’enfant pour pratiquer la metacognition. Selon le docteur Uptis, “la recherche démontre que la maîtrise de soi se développe notamment au travers de la pratique artistique. Ce domaine travaille des compétences comme la concentration, la coopération, l’atteinte d’objectifs fixés et la prise de risque.” L’art est de ce fait un soutien primordial dans un apprentissage scolaire.